Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La boîte à filles

Crème de nuit réparatrice Royalty by Claire Ducrot make-up

Crème de nuit réparatrice Royalty by Claire Ducrot make-up

Bonjour les filles !

On se retrouve aujourd'hui pour mon zoom sur la crème de nuit réparatrice Royalty. 

Vous le savez certainement, et pour celles qui ne le savent pas elles l'apprendront mais c'est la nuit que la peau se régénère, pendant le sommeil. C'est pour cette raison qu'il est important de se démaquiller tous les soirs et d'utiliser des produits adaptés à votre peau.

Cette crème de nuit est celle que j'utilise. Elle est onctueuse et contribue à réduire l'apparition des rides et ridules. Les protéines de lactosérum renforcent l'aspect ferme et élastique de la peau tandis qu'un dérivé de la vitamine A l'hydrate. C'est un véritable soin cocooning à la maison.

Ces bienfaits :

  • elle nourrit grâce à l'huile de baobab, à sa teneur en vitamines A, D, E et F et aux acides gras oméga qui apportent des nutriments à la peau
  • elle protège grâce à la vitamine B3 qui renforce la barrière cutanée. Elle prévient les irritations et contribue à protéger la peau de la pollution et d'autres facteurs environnementaux
  • elle restaure grâce à un mélange de microalgues qui favorise le rajeunissement de la peau

Ce que j'aime aussi c'est le packaging et sa texture crème qui reste fraîche. Non seulement le produit est top mais en plus il est trop bien présenté, dans son écrin violet et doré. Trop beau. Ce que j'apprécie également c'est qu'elle ne graisse pas la peau.

Cette crème de nuit est distribuée au prix de 53 euros. Le pot dure 5 à 6 mois environ.

Pour plus de renseignements, c'est par ici... et si vous voulez me contacter pour en savoir plus sur l'activité ou les produits, c'est par là !

Retrouvez-moi en live tous les jours sur facebook

Belle journée à vous !

#claireducrotmakeup #soins #soinsduvisage #younique #cremedenuit #cremedenuitreparatrice #royalty

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article